Haut de la montagne

Sur les zones hautes de la montagne on peut trouver des espèces venues du nord lors des dernières glaciations comme la linaigrette, qui ressemble à une petite touffe de coton, la drosera à feuille ronde (seule plante carnivore du secteur), la grenouille rousse, qui se reproduit en février dans les eaux glacées des mares parfois en parties gelées ou encore la coronelle lisse, un serpent que l'on rencontre jusqu'au cercle polaire. Même si ces espèces sont rares et localisées, elles témoignent d'un climat rude qui leur a permis de survivre depuis douze milles ans.

Prairies humides

Linaigrette

Prairies humides abritant le caltha des marais et le cirse du même nom, parfois ces zones peuvent présenter un danger car on peut si enliser, l'agitation peut alors attirer la sangsue médicinale, gros vers impressionnant mais peu fréquent dans la région.

Grenouille Rousse
Drosera

Prairies de fauche

Prairies de fauche avec la gentiane jaune et une multitude de fleurs. Au printemps on peut y observer les " chemins " laissés par les campagnols des champs qui attirent buses, busards et faucons crécerelles. A l'automne on peut rencontrer le rollier, oiseau méditerranéen qui prend de la hauteur, et de bons repas de sauterelles, avant son départ vers l'Afrique.

Rollier
Faucon Crécerelle

Les landes

Landes à callune, à bruyères cendrées et parfois, pour notre plus grand plaisir, à myrtilles. On peut voir voler le dernier grand rapace de la région : l'aigle royal, en compagnie de nombreux autres rapaces. Toutes sortes d'espèces migratrices peuvent être observées, pluviers guignard, traquets motteux, guêpiers trahis par leurs cris permanents, etc.

Aigle botté/figcaption>
Guépiers d'Europe

Les forêts de conifères

Forêts de conifères plantées par l'homme, avec la mésange noire, le bec croisé des sapins, le hibou moyen duc et des insectes parasites des conifères comme l'impressionnant sirex géant, énorme hyménoptère, plus gros qu'un frelon qui pond dans le bois toujours accompagné d'un autre hyménoptère qui parasite ses larves : la risse persuasive.

Mésage noire

Les forêts de hêtres

Erythrone

Forêts de hêtres avec tout un cortège de plantes typiques, sorbier des oiseleurs, sureau à grappe, érythrone dent de chien qui ressemble à un petit cyclamen, scille fausse jacinthe, digitale et épilobe en épis aux couleurs pourpres, etc. Avec un peu de patience on peut y apercevoir un chevreuil ou un pic noir.

Les rochers

Les rochers abritent de nombreuses petites espèces comme la rare pulsatile rouge (ci-contre) ou l'armérie de Malinvaud, une espèce endémique de la montagne noire, mais aussi la vipère aspic qui trouve la un milieu favorable. On peut y voir des coquilles de noix ouvertes par le grand corbeau ou bien des crottes de petits carnivores qui marquent ainsi leur territoire